Y a-t-il assez d’eau sur Terre pour subvenir aux besoins de 9 milliards d’individus en 2050 ? C’est la question qui pose les bases de notre nouvelle expédition que nous commençons tout juste.

Destination : le Grand Rift en Afrique.
Notre itinéraire : de la région des grands lacs (Tanzanie, Ouganda, Kenya), aux sources du Nil et son agriculture pluviale (Ethiopie, Soudan), en passant par le don du Nil, l’Egypte, pour arriver en Israël.
Objectif : mettre en image les questions de pénurie d’eau régulièrement reprises par les médias et y apporter notre analyse personnelle.

En effet, comment savoir si la pénurie d’eau qui menace le monde est due à un réel manque d’eau ou à l’émergence au niveau mondial d’un « mode de vie » standardisé déconnecté de son « milieu de vie » ?

La quantité d’eau douce disponible sur Terre est finie et inégalement répartie. Au cours du temps, cette « injustice » a suscité l’émergence de modes de vie différents, façonnant en profondeur l’identité et la singularité des populations
Partant de ce constat, cette nouvelle expédition sera l’occasion de montrer l’extraordinaire capacité d’adaptation dont font preuve les populations humaines depuis leur implantation le long des lacs du Grand Rift africain jusque dans les sables du désert du Néguev en Israël.

Notre périple initiatique nous conduira donc successivement des milieux subtropicaux aux milieux arides, des pays riches en eau aux pays pauvres en eau, des pays sous-développés aux pays développés.

Tout au long de notre voyage nous vous donnerons des nouvelles via ce blog. Alors à très bientôt pour les premiers récits de nos aventures en Afrique !