Expédition Grand Rift : au fil des sens

Loïc et Geoffroy, nos aventuriers de l’eau, poursuivent leur expédition le long du Grand Rift africain pour comprendre les liens entre l’eau, les pratiques agricoles et la croissance démographique face au changement climatique. Au cours de cet épisode, ils vont rencontrer des Hamers, des cultivateurs de café, des acteurs qui participent à la reforestation des terres avant de partager une cérémonie du café dans une famille… Une immersion dans tous les sens du terme !

Plaine du Rift en Éthiopie

Au cœur des cultures éthiopiennes

Après s’être cassés le nez sur le fleuve Omo, Loïc et Geoffroy poursuivent leur ascension vers Addis-Abeba. C’est ici, sous la canopée de ces régions montagneuses richement dotées en eau et en soleil, que le café (Coffea arabica) est né. Cette culture d’exportation est un des piliers de croissance de l’économie du pays. L’Ethiopie est confrontée au mal qui caractérise les pays en transition économique : la déforestation. En effet, pour répondre aux besoins grandissants en énergie et à la nécessité de mettre toujours plus de terres en culture, les éthiopiens, dont la population ne cesse de croître, coupent leur forêt. Ils ignorent que ce couvert végétal est la base de leur développement. Geoffroy et Loïc cherchent à comprendre quelles sont les alternatives qui s’offrent à l’Éthiopie pour relever le défi de l’accroissement démographique sans mettre en péril les bases de son développement.

Petite fille rencontrée sur la route

Les Hamers, peuple de pasteurs

Après leurs péripéties le long du fleuve Omo, Loïc et Geoffroy partagent la vie des Hamers, des pasteurs semi-nomades. Loïc et Geoffroy tombent sous le charme de ce peuple qui porte une grande attention à son apparence et sa beauté. Ils gouttent le café, une tradition importante en Éthiopie et décident qu’ils doivent se rendre dans une culture de café le lendemain.  La nuit, Geoffroy suit les hommes et les femmes pour une danse nocturne de toute beauté.

Magnifiques femmes Hamer

La récolte du café

Loïc et Geoffroy se rendent dans une exploitation de café où ils assistent aux étapes de la production du café : la culture, le nettoyage, le lavage et le séchage. Ils apprennent qu’il faut 3 litres d’eau pour produire 1 kilo de café. La culture dépend des saisons dans un pays où le café joue un rôle essentiel à la fois pour l’économie et pour la société.

On retiendra la phrase culte de conclusion de Geoffroy, « Il faut beaucoup d’amour pour faire du bon café ! »

Séchage des grains de café

La cérémonie du café

Loïc et Geoffroy arrivent à Addis-Abeba, capitale de l’Éthiopie. Ils sont vite invités par les habitants à partager la traditionnelle cérémonie du thé… Rien que l’odeur du délicieux café donne l’impression d’avoir bu une tasse !

Geoffroy : Et dans la cérémonie du café on sert le café trois fois.
Guetu : la première tasse est très bonne. La deuxième est encore meilleure. Et la troisième, c’est …
Geoffroy : le septième ciel ?

Vue sur Addis-Abeba

Cet épisode marque une étape pour les Frères, à mi-chemin de leur expédition. Reçus par les habitants, ils partagent leur quotidien et nombre des plats locaux… Un régime qu’ils vont continuer au prochain épisode ! 😉

Pour retrouver les épisodes déjà diffusés :

– Episode 1 « Le secret de la pluie » : résumé

– Episode 2 « La quête de l’eau » : résumé

– Episode 3 « Les guerriers de l’eau » : résumé

– Episode 4 « Famines au bord de l’eau » : résumé

– Episode 5 « La faim des villes, la fin des champs » : résumé

– Episode 6 « Chemins de travers » : résumé

Les Frères sur la route… On dirait qu’il y a de la poussière !