Expédition Grand Rift : le moment des émotions… en tout genre !

Loïc et Geoffroy continuent leurs fabuleuses rencontres en s’immergeant au sein de plusieurs familles éthiopiennes qui célèbrent la fête de Noël. Ils partagent avec eux de délicieux repas et leur quotidien face aux pressions climatiques, à la poussée démographique et les changements qui entourent leurs modes de vie. Ce sont de nouveaux moments forts que partagent les deux frères avec les habitants d’Éthiopie.

Plaine verdoyante du Rift en Éthiopie

Des moments partagés

Non loin des sources du Nil Bleu, Geoffroy et Loïc sont invités à passer Noël dans une famille d’agriculteurs. En Éthiopie l’indice de fécondité est encore de 6,17 enfants par femme. L’accroissement démographique en milieu rural agricole oblige les populations à morceler leur patrimoine agricole. Des femmes leurs confient que la solution passe par l’égalité des droits entre les deux sexes et l’éducation. Cette révolution des mentalités désengorgera les campagnes au profit des villes où, formées, les nouvelles générations trouveront un travail. Plus loin dans les plaines soudanaises, nos deux aventuriers sont interpellés par des paysans qui rêvent de verdir le désert mais les banques ne leurs font pas confiance alors que l’eau du Nil est là, disponible.

Les hommes saluent Loïc et Geoffroy après leur visite dans le désert

La fête de Noël made in Éthiopie

A l’occasion de Noël célébré en janvier en Éthiopie, Loïc et Geoffroy découvrent le décalage de calendrier éthiopien. Alors qu’ils sont le 7 janvier 2012 selon le calendrier européen alors qu’en Éthiopie, on est le 28 décembre 2004 ! Ce pays de tradition orthodoxe a un calendrier propre en décalage avec le calendrier grégorien. Leur repas est également différent : du pain, de la canne à sucre, de crêpes très alléchantes, de la viande de chèvre (tuée pour l’occasion, comme dit Geoffroy, « Merci la chèvre ») et de la bière locale ! Bon appétit !

Coucher du soleil

Un désert qui verdit

Loïc et Geoffroy entrent au Soudan. Pour éviter les barrages des policiers, ils s’aventurent dans le désert infini sur des routes partant vers l’horizon. Ils rencontrent des agriculteurs du désert ! Des bédouins les accueillent dans leur ferme, des étables plantés sur du sable qui pourtant, leur apporte des légumes et des fruits juteux. Toute cette culture dépend des pluies. Face aux humeurs du ciel, les bédouins confient qu’ils aimeraient que l’eau des sous-sol puisse être exploitée ou irriguée par des barrages… Des technologies qui pourraient être mises en place avec la croissance de la population.

Le site historique de Meroé, cité antique de Nubie

Une grosse frayeur

Si cet épisode marque à nouveau, de belles rencontres, c’est aussi l’épisode des frayeurs surtout pour Loïc. Piégée par la crotte d’une chèvre (si ! si !)  il fait une chute dangereuse dont il sort indemne (miracle de noël !). Quelques jours après, dans la nuit, son side-car tombe en panne. Pendant que Geoffroy part chercher de l’essence, il reste seul, dans le noir, dans la nuit… Mais rassurez-vous, là aussi, tout se termine bien !

Les magnifiques paysages en route vers le Soudan

Après toutes ces émotions, Loïc et Geoffroy quittent ces deux pays riches en rencontres pour découvrir l’Égypte, terre des pharaons où le fleuve du Nil joue un rôle essentiel pour l’économie… A suivre !

Pour retrouver les épisodes déjà diffusés :

– Episode 1 « Le secret de la pluie » : résumé

– Episode 2 « La quête de l’eau » : résumé

– Episode 3 « Les guerriers de l’eau » : résumé

– Episode 4 « Famines au bord de l’eau » : résumé

– Episode 5 « La faim des villes, la fin des champs » : résumé

– Episode 6 « Chemins de travers » : résumé

– Episode 7 « Petit grain d’or brun » : résumé

Les side-cars face à l’immensité du Rift, ça dépote !