La Rift Valley et la mer Rouge. © Nasa (source dinosoria.com)

Nos explorateurs sur les routes du Grand Rift… C’est bien beau, mais c’est quoi le Rift ? Une faille légendaire, un itinéraire mythique me dit-on… Certes, mais connaissons-nous bien cette fameuse vallée du Rift ? Vous êtes bien gentils, les explorateurs de l’eau, mais ne serait-il pas temps d’en savoir un peu plus sur cet itinéraire que vous suivez à bord de vos side-cars favoris ?

Ngonyama bagithi baba ; Ah l’Afrique…
Sithi uhhmm ingonyama ; Ah Le Rift légendaire…
Ingonyama Siyo Nqoba Ingonyama ; Ah La savane…
Ingonyama nengw’ enamabala ; Chantons ensemble…
« Au matin de ta vie sur la planète, Ébloui par le Dieu Soleil… »
Et puis, surtout, partons à la découverte du Grand Rift.

Quelques faits :

  • De 6.000 à 9.500 Km de longueur selon les sources, 40 à 60 km de largeur… Loïc et Geoffroy vont en parcourir 7.500 km selon la durée de vie de leurs motos 😉
  • Pays le long de la Vallée du Rift : Mozambique, Malawi, Congo (RDC), Tanzanie, Burundi, Rwanda, Ouganda, Ethiopie, Soudan, Egypte, Jordanie, Israël, Liban, Syrie.
  • Faille caractérisée par son activité volcanique, une balade de lacs, la naissance et l’embouchure du long cours du Nil…
  • Le Rift représente une source d’énergie  inestimable. La géothermie (une source d’énergie en croissance mais encore sous exploitée), les barrages hydrauliques, les énergies renouvelables, autant d’enjeux qui se retrouvent au fil des pays traversés.
  • Berceau de l’humanité, c’est dans la Grande vallée du Rift qu’on a retrouvé plusieurs crânes d’hominidés vieux de 2,5 millions d’années ou encore, récemment, la découverte d’un crâne de 6 millions d’années surnommé ‘l’homme millénaire’.
  • Les sédiments volcaniques sont à l’origine de la fertilité des sols et de l’alcalinité de la plupart des lacs se trouvant le long du rift.

Le Rift grandit et se creuse d’année en année

Ca tire… Ca tire comme la peau qui se ride créant cette jolie fossette le long de l’Afrique… La faute à la tectonique, à l’origine de ce Rift, qui a débuté dans ce secteur il y a 15 à 13 millions d’années et qui poursuit toujours son œuvre actuellement. De nos jours, les bords de la mer Rouge s’écartent de 16 mm par an, ceux du golfe d’Aden, de 20 mm. Dans quelques milliers d’années, la mer Rouge sera l’ancêtre oublié d’un Océan… Rouge ?! A rebaptiser, des suggestions ?

L’histoire d’un déchirement

Imaginez des enfants qui se disputent au gré de changement décor constant constituant des univers parallèles différents et forts en rebondissement… Non, je ne vous parle pas de Rift, jeu vidéo multi-joueurs qui happe nos chères têtes blondes hors d’un bon vieux livre mais bien des plaques tectoniques qui se sont déchirées il y a plusieurs millions d’années. Cela a donné naissance à la célèbre faille où la croûte terrestre s’est amincit.  Résultat : la fracture d’un continent avec des conséquences spectaculaires pour les régions concernées… De nouvelles montagnes, des fleuves au cours modifiés, des lacs en chapelet, de nombreux effets climatiques et un long déchirement continental. Ces nombreuses fissures éruptives expliquent le nombre de volcans et chaînes montagneuses qui ornent la région. Ainsi, le Kilimandjaro est composé de trois volcans éteints, le Shira, le Mawenzi et le Kibo. Si les paysages sont époustouflants, les ethnies qui y vivent sont des peuples de légende qui vivent au creux du berceau de l’humanité.

Berceau de l’humanité

Lucy, ça vous rappelle quelque chose ? Considérée comme la mère de l’humanité du haut de ses 3 millions d’années, elle néanmoins été détrônée par les découvertes des époux Leakey qui ont mis  à jour l’existence des tout premiers hommes de 6 millions d’années. Aux confins de la vallée des premiers hommes vivent des peuples solitaires, fiers pasteurs, qui constituent les témoins d’une vie éloignée de nos préoccupations modernes… Ils sont Maasaï, Turkana, Pokhot, Mangati, Bushmen hadzabé ou ceux de la vallée de l’Omo, les Hamer, les Dassanetch, les Mursi, les Karo, les Surma, les Konso, vivant au cœur de l’Afrique bien au-delà du temps et des distances.

L’eau et le Rift

Et l’eau dans tout ça ? L’eau est à l’origine de la vie et bien, si elle n’est pas l’actrice principale de la constitution de cette vallée magnifique, elle en a fait son royaume. Ainsi, les lacs formés dans les différentes vallées de la zone de rift comptent parmi les plus anciens, les plus profonds et les plus anciens du monde. On dénombre 31 lacs de 34 km2 (Lac Bogoria) à 66.000 km2 (Lac Victoria). On y recense plus de 800 espèces de poissons tropicaux de la même famille (un mot compliqué : les cichlidés), une flore et bien sûr, une faune extraordinaire entre les big five : l’éléphant, le rhinocéros, le léopard, le lion, le buffle, et leurs copains de safari : l’hippopotame, le zèbre, la girafe, le gnou, le guépard, le léopard et tous les animaux de la savane (oui il y a Timon et Pumba version suricate et phacochère).

La faille du Rift est aussi à l’origine des châteaux d’eau de l’Afrique que représentent les chaines montagneuses de Tanzanie et du Kenya. L’autre caractéristique est la relative profondeur des ressources souterraines ne dépassant pas 200 m dans les zones fracturées ce qui limite évidemment, la quantité d’eau disponible le long d’une vallée caractérisée par une abondance et une sécheresse selon où vous vous trouvez… Une diversité au cœur de la démarche de nos deux explorateurs.

A bon entendeur, défaillons, l’Expédition Grand Rift promet du rififi pour nos yeux !

Pour en savoir plus :

http://www.mnhn.fr/museum/front/medias/pdf/4411_RIFT-DP.pdf
http://www.volcanodiscovery.com/fr/afrique/index.html
http://www.dinosoria.com/rift_valley.htm

Prochain rendez-vous : Maji en direct du Kenya

Le détail en sus qui fait réfléchir sur notre humanité :
« L’eau que vous buvez a été pissée six fois par un diplodocus. » Paul-Emile Victor

Par Céline Hervé-Bazin