Expédition Grand Rift, et tout commença au bord du Lac

Il fallait bien qu’ils commencent par là, présenter leurs hommages à Victoria… (Un peu comme l’armada qui a défilé pour la Reine Elizabeth II pour les 60 ans de son jubilé, il y a quelques jours… ;))

Mais Victoria, il porte votre prénom ce lac, ne porte-t-il pas ? Et Albert et Edouard, vos voisins, sont votre mari et votre fils, ne sont-ils pas ? Loïc et Geoffroy, me dit-on, ont beaucoup apprécié cette belle dame mais pourquoi ce lac porte-t-il votre nom ? Avait-il un autre nom avant ? Retraçons un peu l’histoire du lac le plus connu d’Afrique.

Les rives du lac

Cinq semaines… en ballon

Relisons un extrait de Cinq semaines en ballon de Jules Verne dont le chapitre XVIII est consacré au Lac Victoria.

« On apercevait facilement les figures ébahies d’une race assez belle, au teint jaune brun.

Celles des Luos, ethnie vivant près du Lac ou peut-être, les Kalenjin ou les Luhyya.

Des femmes d’une forme invraisemblable se traînaient dans les plantations, et le docteur étonna bien ses compagnons en leur apprenant que cet embonpoint, très apprécié, s’obtenait par un régime obligatoire de lait caillé. Ce lac a été nommé Nyanza Victoria par le capitaine Speke. »

Un autre explorateur qu’il conviendrait de sortir des carnets de l’histoire pour voir s’il est à la hauteur de nos deux explorateurs ! Commençons dès maintenant sur le Lac qui doit son nom à ce brave officier anglais.

Un jeune enfant, riverain du lac Victoria

Quelques faits sur le Lac Victoria

  • De 66.000 km2 à 70.000 km2 selon les sources, 80 m de profondeur, 320 km de longueur et 275 km de largeur, situé à 1.113 m d’altitude, plus 3.000 îles la plupart inhabitées.
  • Trois pays se le partagent : l’Ouganda (31,000 km2) ; la Tanzanie (33,700 km2) ; et le Kenya (4.100 km2).
  • La jacinthe d’eau qui a envahit le lac sur plus de 17.000 ha en 1998 recouvre aujourd’hui 384 ha grâce aux efforts pour la lutte contre l’eutrophisation, mot complexe pour dire que la plante nourrissait tout l’espace, empêchait la lumière de pénétrer et du coup l’oxygénation de l’eau.
  • 80% de l’eau du lac proviennent des pluies, avec une évaporation de 2 à 2,2 mètres par an, la saison des pluies est là encore, essentielle à la bonne vie du lac.
  • Mais oui, le Lac Victoria est à la source du Nil, celui qu’on appelle aussi le Nil Blanc. Bientôt, un peu d’explications sur les sources du Nil, restez connectés 😉
  • Plus de 450 espèces de poissons différentes cohabitent dont la perche qui peut atteindre jusqu’à 150 kg, bien portante la bête.
  • Avec ses pourtours densément peuplés (246 hab/km2), le Lac Victoria approvisionne 30 millions de personnes en eau et la pêche nourrit au moins 500.000 avec une valeur annuelle estimée de 3 à 4 milliards d’euros produite par l’économie du lac.

Le Lac à l’approche de la nuit

De Nyanza à Victoria

Saviez-vous que le Lac Victoria s’est asséché il y a 17.300 années… Et qu’il s’est re-rempli, il y a 14.700 années. Selon la légende Luo, tribu habitant le long de ses rives sur la partie kenyane du lac, cette eau leur appartient et elle a permis de remplir toutes les mers, toutes les rivières et toutes les petites flaques de notre Planète Terre. Aussi, soyons prévenus, si le Lac Victoria vient à s’assécher  à nouveau, nous serons priés de le remplir avec le reste de l’eau encore disponible sur la Planète…

Ce lac relativement jeune pour tous géologues qui se respectent (il n’a que 400.000 ans et pas une ride, s’il vous plait) a été répertorié sur la carte de l’Histoire par le célèbre Al Idrissi géographe andalous qui a écrit le Livre de Roger, référence qui décrit la carte de l’Afrique (bon je l’ignorais avant de chercher ;). Déjà à l’époque, le Lac était considéré comme à la source du Nil… Pourtant, les Britanniques n’ont pu s’empêcher de controverser à la mode The Sun en l’an 1858… Mais que s’est –il passé ?

Imaginez deux explorateurs, Speke et Burton. Ils ne sont pas frères, ça les conduit à se faire concurrence. Voilà Burton malade et Speke, impatient, qui s’en va continuer dans les traces des recherches de Burton pour répertorier les lacs de l’Afrique de l’Est. Pas cocu, il tombe sur la vaste étendue du lac qu’il nomme Victoria en l’honneur de la Grande Reine et se presse de rentrer le premier à Londres pour annoncer qu’il a trouvé les sources du Nil et le plus grand lac d’Afrique. D’où ses autres noms, Nyanza, Lac Ukerewe ou Nalubaale…

Of course, Burton remit de sa maladie, crie au scandale : c’est controverse à Londres… Speke, têtu et convaincu, part sur son raffut descendre le long cours du Nil. Dommage pour Burton, l’Histoire est parfois ingrate. Et voilà comment côté Nord, les Anglais ont conquis l’Afrique et le Sud a été colonisé par les Allemands dans la partie alors nommée Tanganyika…

Loïc et Geoffroy, nos frères aventuriers

La vie dure des documentaires sur la mondialisation

Le souhaiterait-on à Expédition Grand Rift ? A discuter mais, Loïc et Geoffroy, vous voici prévenus.

En 2004, sortie du documentaire Le cauchemar de Darwin a provoqué moult controverses (décidément Victoria, vous déchaînez les passions !) Il prend comme point de départ la perche du Lac Victoria pour dénoncer la mondialisation et ses conséquences. Classé comme documentaire, nominé aux oscars et ayant reçu moult prix, le film a néanmoins été largement contesté par la communauté scientifique. Il nous raconte comment la perche du Nil largement exportée à l’international, a contribué au développement de nombreux trafics en tout genre du fait des profits engrangés par l’exploitation du dit poisson… Il a notamment favorisé l’expansion tragique du trafic d’armes qui alimente la violence de la Région des Grands Lacs. Ainsi, l’affiche du film résume son postulat illustrant successivement, une perche grosse et grasse, un squelette de perche et enfin, une kalachnikov… Un nouveau plaidoyer facile sur « l’eau mène à la guerre » ?

A bon entendeur, heureusement que nos explorateurs savent nous raconter de plus jolies histoires.

Céline Hervé-Bazin

Pour en savoir plus :

L’histoire de Speke

The River and the source, Magaret Ogola

Fiche Film Cauchemar de Darwin

Photos de Loïc et Geoffroy de la Tullaye