Voici les résumés de nos expéditions (plus de détails sur les pages dédiées).

Hydrotour : Six milliards d’acteurs pour sauver l’eau

Eh dis, si on faisait le Tour du Monde ?
– Ok, mais à une seule condition : on se rend utile ! »
Et voilà Loïc et Geoffroy, jeunes et fringants, partis à l’aventure. Pas question d’avoir peur de se mouiller ! 15 mois, 36 pays, des centaines de rencontres, des milliers d’internautes qui suivent leur parcours, autour d’un thème capital : l’eau. Tourner son robinet, c’est facile pour nous. Pour des millions de personnes à travers le monde, l’accès à l’eau est une source de problèmes, que ce soit pour boire ou pour manger, parce qu’elle manque ou qu’elle n’est pas traitée. Baisser les bras ? Jamais ! Ce qui nous intéresse, ce sont les solutions, et ça, le monde n’en manque pas. Plus de six milliards d’habitants sur Terre, ce sont autant d’acteurs capables de sauver l’eau. Si on partait à leur rencontre, vous nous suivez ?


Expédition Yangtsé, le long du fleuve

 

Après leur tour du monde de l’eau, Loïc et Geoffroy relèvent un nouveau défi : la descente du plus grand fleuve d’Asie, le Yangtsé Kiang. Ils parcourent en cinq mois le fleuve, depuis sa source dans les Hauts Plateaux tibétains jusqu’à son embouchure, à Shanghai. Ils traversent l’Empire du Milieu d’Ouest en Est pour se rendre compte d’une chose : c’est l’accès à l’eau qui détermine le développement. Des yourtes aux buildings, des yacks aux grosses voitures… L’eau est la ressource qui conditionne la vie quotidienne des hommes. Quel rôle joue le fleuve pour la Chine, et qu’en pensent les Chinois ? À la découverte du pays des contrastes et de l’immensité, une idée simple jaillit : « Pour assurer un développement économique et sociétal durable, l’Homme doit impérativement préserver les ressources en eau mises à sa disposition ».

Expédition Kachgar, sur les traces de l’or bleu

Mais que font ces deux Français, au volant de leur side-car, au beau milieu de l’Asie Centrale ? Complètement perdus, complètement fous ? Eh non, ce sont tout simplement deux curieux de l’or bleu ! Nos deux frères ont décidé, cette fois-ci, de retracer le parcours des Routes de la Soie, et ils savent très bien ce qu’ils font (enfin presque !) De la Chine à la France, en passant par les anciennes Républiques Soviétiques, la Turquie et l’Europe, ils plongent une nouvelle fois dans l’eau : celle que boivent les nomades, celle qui fait vivre les agriculteurs, et celle du coton qui finit dans nos t-shirts et nos jeans. Sacré parcours pour la petite molécule d’H2O, mais aussi pour l’Homme, qui passe du mode de vie nomade à la société de consommation mondialisée. C’est incroyable expédition pour Loïc et Geoffroy : 15 500 km en side-car, parcourus en 4 mois, pour un bond dans l’espace et dans le temps, ça donne l’eau à la bouche, non ?!

Expédition Grand Rift
Pas assez d’eau pour tous ? Vraiment ? Pas question de se résoudre à ce pessimisme… Loïc et Geoffroy ont de nouveau enfourché leur side-car à la conquête du Grand Rift. Dans cette région d’Afrique à la fois riche et pauvre en ressources en eau, ils vont parcourir plus de 13 000 km avec un objectif, partir à la rencontre des populations nomades, des éleveurs, des agriculteurs pour observer leur mode de vie dans un environnement plus ou moins hostile. Quel que soit l’endroit, l’eau est toujours trop présente ou trop absente, l’enjeu est l’organisation de la société pour dompter cette ressource vitale. Face au changement climatique, la pénurie des terres ou des savoirs pour la cultiver, à la croissance des villes et de la population, Loïc et Geoffroy suivent la trace des premiers hommes jusqu’aux dernières innovations inventées pour mieux gérer l’eau. Leur expédition montre toute la capacité de l’homme à s’adapter à son environnement. Le long du Grand Rift, les deux frères traversent 7 pays en 5 mois à travers les paysages magnifiques de l’Afrique de l’Est, prêts à les suivre ?

Expédition Amérique du Sud
Le CO2 est-il l’indicateur le plus fédérateur et le plus pertinent pour nous inciter au changement face aux dérèglements climatiques? Loïc et Geoffroy ont une autre intuition et c’est tout naturellement sur leur side-car qu’ils vont réellement développer avec nous leur idée. Pour leur cinquième Expédition, ils ont décidé de parcourir l’Amérique du Sud, du Brésil à l’extrême Sud chilien en passant par le Pérou et la Bolivie.
En cinq mois, de la ville de Sao Paulo assoiffée à la Terre de feu inhabitée, ils ont parcouru plus de 14 000 kilomètres en side-car, motivés par cette question : Notre
usage de l’eau témoigne-t-il de notre lien à la nature ?